Affordable Access

Publisher Website

695 Complication exceptionnelle du syndrome de Terson

Authors
Journal
Journal Français d Ophtalmologie
0181-5512
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
32
Identifiers
DOI: 10.1016/s0181-5512(09)73820-3
Disciplines
  • Medicine

Abstract

Introduction Le syndrome de Terson associe une hémorragie intraoculaire à une hémorragie sous-arachnoïdienne et une hyperpression intracrânienne. Le but de notre travail est de décrire à travers une observation, les caractéristiques cliniques, paracliniques et pronostiques ainsi que les indications thérapeutiques concernant le syndrome de Terson. Matériels et Méthodes Il s’agit d’un patient âgé de 26 ans, hospitalisé au service de neurochirurgie pour traumatisme crânien à la suite d’un accident de la voie publique. La tomodensitométrie cérébrale a objectivé une hémorragie cérébro-méningée avec signes d’hypertension intracrânienne. Le fond d’œil a montré une hémorragie sous-rétinienne bilatérale confirmée à l’échographie oculaire. Une surveillance en ambulatoire a été indiquée dans la perspective d’une résorption spontanée. Le patient fut perdu de vue. L’évolution a été marquée par l’installationd’un décollement de rétine bilatéral en entonnoir avec une baisse importante de l’acuité visuelle. Discussion Le syndrome de Terson est dû à la rupture de capillaires péripapillaires et rétiniens par augmentation brutale de la pression intra-vasculaire. Les étiologies sont dominées par les ruptures anévrysmales et les traumatismes crâniens. L’hémorragie intraoculaire est classiquement de type vitréen, rarement sous rétinien. Le diagnostic repose sur le fond d’œil montrant les hémorragies dans le segment postérieur. La particularité de notre observation relève d’abord de la localisation de l’hémorragie en sous-rétinien, mais aussi de l’installation rapide d’un décollement de rétine bilatéral. Classiquement, l’évolution est spontanément favorable. La persistance du sang peut conduire à diverses complications notamment la membrane épirétinienne. La vitrectomie est indiquée en cas de retard de résorption et lors des lésions bilatérales sans récupération spontanée. Conclusion L’examen neuro-ophtalmologique systématique du patient présentant une hémorragie méningée est indispensable pour reconnaître précocement le syndrome de Terson. Une hémorragie sous rétinienne est un élément de gravité imposant une surveillance rapprochée pour éviter la survenue de toute complication notamment un décollement de rétine.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.

Statistics

Seen <100 times
0 Comments

More articles like this

736 Syndrome de Terson

on Journal Français d Ophtalmolog... Jan 01, 2008

Complications exceptionnelles de la neurolyse du n...

on Annales de Chirurgie de la Mai... Jan 01, 1990

Une complication exceptionnelle de la fièvre typho...

on Médecine et Maladies Infectieu... Jan 01, 1981

L'œsophage noir, une complication exceptionnelle d...

on Annales Françaises d Anesthési... Jan 01, 2004
More articles like this..