Affordable Access

Publisher Website

Intérêt de l’hypnose dans la chirurgie de cataracte sous anesthésie topique en ambulatoire

Authors
Journal
Annales Françaises d Anesthésie et de Réanimation
0750-7658
Publisher
Elsevier
Identifiers
DOI: 10.1016/j.annfar.2014.07.709
Disciplines
  • Geography
  • Medicine
  • Pharmacology

Abstract

Introduction La chirurgie de la cataracte est anxiogène (crainte de cécité, symbolique de l’œil, anesthésie, douleur, ambulatoire) et vise un public âgé (>60ans). Divers auteurs ont mis en évidence l’effet anxiolytique de l’hypnose [1–3]. L’objectif de cette étude est de montrer que l’induction d’un état hypnotique pour la chirurgie de cataracte sous anesthésie topique permet de diminuer le recours aux anxiolytiques et antihypertenseurs et d’améliorer le confort peropératoire du patient. Matériel et méthodes L’étude a comparé deux séries de patients successifs bénéficiant d’une chirurgie de cataracte sous anesthésie topique : 52 patients avec hypnose (H) versus 28 patients sans hypnose (C). Tous les patients ont été pris en charge par le même IADE et le même chirurgien. Le critère de jugement principal était le nombre d’injections peropératoires de médicaments anxiolytiques (midazolam) et antihypertenseurs (nicardipine), à la demande du chirurgien. Les critères de jugement secondaires étaient le nombre de poussées vitréennes et la satisfaction des patients, évaluée (échelle verbale numérique de 0 à 10) à la sortie de SSPI et à la sortie du service d’ambulatoire. Les variables quantitatives ont été comparées par un test exact de Fisher, p<0,05 était significatif. Résultats Les données démographiques et les résultats sont représentées dans le Tableau 1. Le recours au midazolam et nicardipine a été significativement réduit dans le groupe avec hypnose. Le pourcentage de poussées vitréennes a été réduit de 28,5 % à 13,5 %. La satisfaction des patients était toujours supérieure à 8/10, sans différence significative entre les groupes en sortie de SSPI et d’ambulatoire. Discussion L’induction d’un état hypnotique dans la chirurgie de cataracte sous anesthésie topique met fin à l’installation d’un processus anxiogène, améliore le vécu du patient en l’aidant à mobiliser ses ressources et laisse une trace mnésique positive. Cette étude a montré l’intérêt des techniques hypnotiques pour réduire le nombre de poussées vitréennes et le recours aux médications anxiolytique et anti-hypertensive, gage de sécurité et de confort chirurgical. Une nouvelle étude va chercher à montrer que l’usage de l’hypnose dans la chirurgie de cataracte permettrait d’éviter la prémédication et diminuerait ainsi la somnolence postopératoire en favorisant l’aptitude à la rue des patients. La satisfaction des patients pourrait encore être augmentée. La formation à l’hypnose a été ouverte au personnel du bloc opératoire afin d’améliorer la qualité de l’accompagnement du patient.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.