Affordable Access

Publisher Website

Laurent Jullier, Qu’est-ce qu’un bon film ?, Paris, La Dispute, 2002, 250 p.

Authors
Journal
Cinémas Revue d études cinématographiques
1181-6945
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
16
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.7202/013055ar
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Laurent Jullier, Qu’est-ce qu’un bon film ?, Paris, La Dispute, 2002, 250 p. Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Compte rendu par Yves Laberge Cinémas : revue d'études cinématographiques / Cinémas: Journal of Film Studies, vol. 16, n° 1, 2005, p. 165- 173. Pour citer ce compte rendu, utiliser l'adresse suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/013055ar DOI: 10.7202/013055ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 14 February 2014 12:44 Ouvrage recensé : Laurent Jullier, Qu’est-ce qu’un bon film ?, Paris, La Dispute, 2002, 250 p. Laurent Jullier, Qu’est-ce qu’un bon film ?, Paris, La Dispute, 2002, 250 p. La critique de films : un métier en voie de dissolution ? Sur la base d’une question apparemment toute simple : « Qu’est-ce qu’un bon film ? », Laurent Jullier élabore une réflexion étoffée et rigoureuse sur les critères d’appréciation en matière de films, tout en s’inscrivant dans la continuité des recherches les plus stimulantes des dix dernières années consa- crées à la culture savante, la formation du goût, les préférences des auditoires, les types de succès et, plus généralement, sur l’offre culturelle 1. Par le passé, les travaux qui s’intéressaient aux critères d’appréciation des œuvres d’art — travaux issus de diverses disciplines : la philosophie esth

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.