Affordable Access

Conditions et conséquences de l'intensification de l'agriculture sur les hautes terres malgaches

Authors
Publication Date
Keywords
  • Milieu Rural
  • Developpement Rural
  • Intensification De L'Agriculture
  • Riziculture
  • Altitude
  • Emigration
  • Projet De Developpement
  • Zone De Montagne

Abstract

Conditions et conséquences de l'intensification de l'agriculture sur les hautes terres malgaches CONVENTION 0 R,STOM • OMS SURVEILLANCE DU MILIEU AQUATIQUE EFFETS D'UN TRAITEMENT AU CHLORPHOXIM SUR LA DERIVE DES INVERTEBRES BENTHIQUES OFFICE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE OUTRE-MER _____1 I."BORATOIRE D'HYDROBIOLOGIE nE BOUAKE B. P. 1434 I.""U' Of IlftHflltHf fUll ('ONtHOtflltOff B. ". 'SOO BOU' Il f RAPPORT a.R.S.T.O.M. n· 37 DATE DE PARUTION 1 er SEPTEMBRE 1980 PM. GIBON ...... TROUBAT EFFETS D'UN TRAITEMENT AU CHLORPHOXIM SUR LA DERIVE DES INVERTEBRES BENTHIQUES. -------------------- par F.-M. J.-J • GIBON TROUBAT Le Téméphos est l'insecticide employé actuellement dans la lutte contre le vecteur de l'Onchocercose Simulium damnosum s.l. D'autres .;;;.;;=-.-,;;,;;;;;, .-.. - produits, dont le Chlorphoxim, ont une action larvicide satisfaisante. Ils pourraient ~tre utilisés par l'O.M.S. en cas d'apparition de résis- tances au Téméphos et il est nécessaire de complèter les données actuel- lement disponibles sur la toxicité de cet insecticide vis-à-vis de la faune non cible (Dejoux et Troubat, 1976 ; Statzner, non daté). C'est pourquoi nous avons étudié l'effet d'un épandage de Chlorphoxim sur 103 invertébrés benthiques à l'occasion de deux essais de traitement anti- simulidien effectués par l'O.M.S. I. PRESENTATION DE L'ETUDE A cette période de l'année (juin) le régime des eaux ainsi que la pauvreté relative de la faune rendent difficile toute estimation des peuplements en place. L'étude de la dérive des organismes lotiques est par contre toujours possible. Très faible et pratiquement constante du- rant le jour, elle augmente après le coucher du soleil et présente géné- ralement deux maximum; l'un entre 22 et 24 heures, l'autre plus faible avant le lever du soleil (Bournaud et Thibault, 197} ; Elouard et Lévêque, 1977). En dehors de toute perturbation du milieu, oes variations natu- relles de la dérive sont interprétées comme tradui

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.