Affordable Access

Où sont passés les livres québécois?

Authors
Publisher
Productions Valmont
Publication Date
Disciplines
  • Literature
  • Political Science

Abstract

Où sont passés les livres québécois? Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Francine Bordeleau Lettres québécoises : la revue de l'actualité littéraire, n° 67, 1992, p. 5-7. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/38867ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 16 February 2014 08:47 « Où sont passés les livres québécois? » DOSSIER Où sont passés les livres québécois ? L ES LIVRES QUÉBÉCOIS sont-ils bien là où ils devraient être, c'est-à-dire en librairie, visibles et suffisamment nombreux pour témoigner de l'existence d'une véritable littérature nationale ? Vaste question, à laquelle, même aujourd'hui en 1992, alors que l'on voudrait bien croire que le colonialisme culturel est terminé, on ne peut malheureusement pas encore répondre par un «oui» catégorique. Pour Bruno Roy, président de l'Union des écrivaines et écrivains québécois (UNEQ), c'est clair : «Sur son propre territoire, le livre québécois devrait occuper au moins 50 % de l'espace des librairies.» Or, en 1992, la statistique officielle, sur laquelle s'accordent autant le ministère des Affaires culturelles (MAC) que les libraires, les éditeurs et les distributeurs, c'est 30 %... dans les librairies agréées s'entend, qui constituent un peu moins de 2

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.