Affordable Access

Publisher Website

Einstein et la complémentarité au sens de Bohr : du retrait dans le tumulte aux arguments d'incomplétude

Authors
Journal
Revue d histoire des sciences
0151-4105
Publisher
CAIRN
Publication Date
Volume
38
Issue
3
Identifiers
DOI: 10.3406/rhs.1985.4010
Disciplines
  • Physics

Abstract

RÉSUMÉ. — On examine, dans ce travail, les objections qu'Einstein oppose à la mécanique quantique et à son interprétation dans le cadre historiquement situé de l'interprétation du formalisme en termes de complémentarité. De 1924 à 1927, période d'élaboration d'une théorie quantique formalisée, Einstein émet quelques interrogations qui le maintiennent dans une attitude de « retrait dans le tumulte ». A la théorie constituée et interprétée qui se propose en 1927, il oppose, dans un premier temps, des arguments qui recherchent une éventuelle faille dans la mécanique quantique et mettent en doute sa prétention à être une théorie complète. A partir de 1931, admettant la cohérence et le caractère correct de la théorie relativement à la représentation des phénomènes, il oppose à l'interprétation des arguments qui visent à montrer le caractère incomplet de la théorie. Ces arguments culminent avec l'article « EPR » de 1935, et Einstein les reprendra sans cesse jusqu'à sa mort. L'évaluation de la portée de ces arguments par rapport à la physique contemporaine aussi bien qu'en relation aux conceptions d'Einstein en matière de théorie physique serait naturellement appelée par cette analyse, mais elle échappe au problème limité du présent article.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.