Affordable Access

Publisher Website

Réunification allemande et croissance européenne : un espoir déçu ?

Authors
Journal
Revue de l OFCE
0751-6614
Publisher
CAIRN
Publication Date
Volume
39
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.3406/ofce.1992.1265
Disciplines
  • Economics
  • Political Science

Abstract

Deux ans après la chute du mur de Berlin, l'espoir des partenaires européens de l'Allemagne fait place à la déception. La croissance est restée cantonnée outre-Rhin, alors que le reste de l'Europe s'enfonçait dans la récession. A qui la faute ? Pas à la réunification à proprement parler : l'afflux d'immigrés à l'Ouest et surtout les ventes de marchandises à l'Est ont eu les effets bénéfiques escomptés sur l'activité, grâce aux transferts massifs que Bonn a su rapidement mettre en place pour faciliter l'intégration des cinq nouveaux Lànder. La responsabilité tient plutôt à la politique économique adoptée : plus que les effets de la croissance, ce sont les hausses de fiscalité indirecte destinées à limiter le déficit public qui ont nourri l'inflation et provoqué le durcissement de la Bundesbank. Les marchés financiers ont donc vu leurs anticipations sur la hausse des taux d'intérêt et l'appréciation des monnaies européennes vis-à-vis du dollar confortées. Les simulations rétrospectives réalisées avec le modèle MIMOSA permettent de chiffrer l'impact de ces différents chocs. La réunification allemande a bien relancé les membres de la communauté et en particulier la France, mais cet effet positif passé inaperçu devrait s-atténuer en 1992.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.