Affordable Access

Bromelain-based enzymatic debridement and minimal invasive modality (mim) care of deeply burned hands.

Authors
  • Krieger, Y1
  • Rubin, G2
  • Schulz, A3
  • Rosenberg, N4
  • Levi, A4
  • Singer, A J5
  • Rosenberg, L1
  • Shoham, Y1
  • 1 Department of Plastic Surgery and Burn Unit, Soroka Medical Center, The Ben-Gurion University of the Negev, Beer Sheva, Israel. , (Israel)
  • 2 Orthopedic Department, Emek Medical Center, Afula / Faculty of Medicine, Technion, Haifa, Israel. , (Israel)
  • 3 Klinik für Plastische Chirurgie, Handchirurgie - Schwerbrandverletztenzentrum - Krankenhaus Merheim, Lehrstuhl für Plastische Chirurgie der Universität Witten/Herdecke, Köln, Germany. , (Germany)
  • 4 Cleft Lip & Palate & Craniofacial Deformities Unite, Department of Plastic Surgery, Meir Hospital Kfar Saba, Israel / MediWound Ltd. Israel. , (Israel)
  • 5 Department of Emergency Medicine, Stony Brook University, Stony Brook, NY, USA.
Type
Published Article
Journal
Annals of burns and fire disasters
Publication Date
Sep 30, 2017
Volume
30
Issue
3
Pages
198–204
Identifiers
PMID: 29849523
Source
Medline
Keywords
Language
English
License
Unknown

Abstract

Le but était de réaliser une révision attentive des données et d’évaluer la place de Nexobrid (Nexobrid-NXB, précédemment Debrase Gel Dressing-DGD) dans l’indication particulière des brûlures profondes de la main. Une analyse détaillée des objectifs dans le traitement des brûlures de la main a été conduite en partie par une étude multicentrique, ouverte, randomisée, contrôlée avec 2 groupes pour évaluer la sécurité et l’efficacité de ce débridement enzymatique par rapport aux soins habituels (Standard of Care ou SOC). Ces résultats ont été comparés à une vaste cohorte de patients traités par NXB dans une étude précédente sur un seul groupe. 31 mains brûlées furent traitées par NXB et 41 dans le groupe SOC. Dans le groupe NXB, 4 sur 31 mains brûlées soit 12,9 % nécessitèrent une excision partielle, alors que 29 sur 41 dans le groupe SOC (70,7 %) (p < 0,0001). La moyenne des zones brûlées excisées dans le groupe NXB était de 4,4 (+ ou - 13,1 %) comparée aux 52,0 (+ ou - 41,4 % du groupe SOC) (p <0,0001). Aucune des mains traitées par NXB ont nécessité une excision totale, comparée à 4 sur 41 du groupe SOC (9,7 % du groupe). Le débridement enzymatique NXB montre une réduction statistiquement significative de l’indication d’excision avec autogreffe par rapport au groupe traité classiquement et semble prévenir la nécessité d’une escarrotomie en urgence.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times