Affordable Access

deepdyve-link
Publisher Website

Use of mesenchymal stem cells for cutaneous repair and skin substitute elaboration

Authors
  • Laverdet, B.
  • Micallef, L.
  • Lebreton, C.
  • Mollard, J.
  • Lataillade, J.-J.
  • Coulomb, B.
  • Desmoulière, A.1, 2, 3, 4, 5
  • 1 Département de physiologie et EA6309, FR 3503, faculté de médecine et de pharmacie, université de Limoges
  • 2 Inserm U989, faculté de médecine, université Paris-Descartes
  • 3 Hôpital de la Mère et de l’Enfant, CHU Dupuytren
  • 4 Département recherche et thérapies cellulaires, centre de transfusion sanguine des Armées, hôpital d’instruction des Armées-Percy
  • 5 Inserm U970, Équipe réparation artérielle, PARCC-HEGP, université Paris-Descartes
Type
Published Article
Journal
Pathologie Biologie
Publisher
Elsevier
Publication Date
Jan 01, 2014
Accepted Date
Jan 31, 2014
Identifiers
DOI: 10.1016/j.patbio.2014.01.002
Source
Elsevier
Keywords
License
Unknown

Abstract

Les cellules souches mésenchymateuses (CSMs) représentent une population hétérogène de cellules ressemblant à des fibroblastes et qui sont présentent dans différentes localisations, notamment la moelle osseuse, le tissue adipeux, les tissus extra-fœtaux, la gencive et le derme. Les propriétés des CSMs (multipotence, prolifération in vitro et immunotolérance) sont intéressantes en vue de leur utilisation en réparation tissulaire et en médecine régénératrice. Aujourd’hui, différents travaux et études cliniques soulignent l’intérêt des CSMs pour aider la réparation cutanée, soulignant que leurs effets bénéfiques sont essentiellement dus aux nombreux facteurs que ces cellules sécrètent. Les CSMs sont aussi utilisées pour développer des substituts cutanés. Dans cette étude, nous discuterons d’abord les différentes sources de CSMs disponibles. Nous présenterons ensuite des résultats montrant que des CSMs issues de la moelle osseuse et préparées en accord avec les bonnes pratiques de production généralement définies, sont capables, lorsqu’elles sont utilisées pour construire un derme équivalent, de promouvoir de façon tout à fait satisfaisante, la croissance et la différenciation épidermique. Ces résultats démontrent que les CSMs issues de la moelle osseuse représentent une alternative intéressante à l’utilisation des fibroblastes dermiques. De plus, les CSMs contribuent au développement de l’épiderme et peuvent ainsi faciliter la réparation des plaies.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times