Affordable Access

Cycle de reproduction naturelle de l'huître creuse Crassostrea gigas

Authors
Publisher
Rapport due groupe de travail La Reproduction naturelle et contrôlée des bivalves cultivés en France - Ifremer-Nantes, 14 et 15 novembre 1995, pp 7-19
Publication Date
Keywords
  • Physiologie
  • Facteurs Environnementaux
  • Cycle
  • Reproduction
  • Crassotrea Gigas
  • Huîtres

Abstract

Depuis l'introduction dans les années 1970 de Crassostrea gigas sur le littoral français, seuls deux secteurs (i.e., littoral charentais, Bassin d'Arcachon) ont permis un cycle de reproduction complet aboutissant à un recrutement annuel régulier, et l'établissement de populations naturelles. Dans les autres bassins de production (Normandie, Bretagne, Vendée, Méditerranée), une gamétogénèse complète peut s'effectuer aboutissant à une ponte, et parfois un recrutement lorsque les conditions thermiques sont favorables. Le facteur « température» apparaît comme le principal facteur limitant la reproduction dans le milieu naturel. Les phases de croissance et de reproduction sont simultanées. Le cycle de reproduction des huîtres de 1 an montre une évolution asynchrone de la gamétogénèse avec une forte variabilité interannuelle alors que la phase de croissance apparaît prioritaire pour ces animaux. A l'inverse, les individus plus âgés montrent une maturation synchrone aboutissant à 1 ou 2 pontes massives, avec un métabolisme orienté de façon prioritaire vers la reproduction. L'effort de reproduction croît avec l'âge pour atteindre un poids de gamètes représentant 60% et 80% du poids sec de chair à l'âge de 2 et 3 ans respectivement. L'huître C. gigas est généralement considérée comme une espèce à hermaphrodisme successifprotandrique. Des inversions de sexe sont toutefois observées chez les animaux adultes.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.