Affordable Access

Fictions : une nouvelle de Julie Huguet. L’angle capillaire

Authors
Publisher
Association des cinémas parallèles du Québec
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Fictions : une nouvelle de Julie Huguet : l’angle capillaire Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Julie Huguet Ciné-Bulles, vol. 12, n° 2, 1993, p. 42-43. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/33994ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 16 February 2014 05:43 « Fictions : une nouvelle de Julie Huguet : l’angle capillaire » Fictions : une nouvelle de Julie Huguet L'angle capillaire par Julie Huguet Vol. 12n"2 J m ai eu mon véritable, mon réel, mon authenti-que baptême cinématographique ce matin à 7 h pile! Il y avait trois jours qu'une sale grippe m'entortillait dans les vestiges d'un lit où, comme une biche malade, je bravais les affres du terrestre. J'avais oublié que cette semaine débutait par un superbe pied de nez à la routine; et voilà que déjà j'imaginais mon nom inscrit dans les annales du cinéma, révélé, en trois plans, par le grand réalisateur Sydney Canard. À cinq heures moins cinq, je fis taire le réveil avec la souveraine conviction d'accomplir un geste mémo- rable. J'enfilai le noir qui chasse si bien les comple- xes, trop loquaces aux heures de grandes épreuves, osai le premier exercice de contemplation cosméti- que devant la glace; soumise à l'impératif de la perfection, j'avais o

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.