Affordable Access

Monsieur et ses boîtes : chorégraphie d’une défaite. Le Nouveau Locataire

Authors
Publisher
Cahiers de théâtre Jeu inc.
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Monsieur et ses boîtes : chorégraphie d’une défaite : Le Nouveau Locataire Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Compte rendu Marie-Christiane Hellot Jeu : revue de théâtre, n° 115, (2) 2005, p. 67-70. Pour citer ce compte rendu, utiliser l'adresse suivante : http://id.erudit.org/iderudit/24845ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 15 February 2014 06:25 « Monsieur et ses boîtes : chorégraphie d’une défaite : Le Nouveau Locataire » MARIE-CHRISTIANE HELLOT Monsieur et ses boîtes : chorégraphie d'une défaite En montant le Nouveau Locataire, Pascale Tremblay, la compagnie sher-brookoise du Double Signe et son directeur artistique, Patrick Quintal, ont réalisé un... double pari: monter avec succès un texte peu connu du grand public et peu souvent monté; réaliser une mise en scène à la fois juste, imaginative, actuelle, quoique fidèle aux exigences de l'auteur. Sans compter, bien sûr, cet autre défi que re- ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ présente, pour une production régio- nale, le fait de « réussir » à Montréal. Bref, pour le Théâtre Prospero, c'est un autre bon coup qui s'ajoute à un inté- ressant automne Gombrowicz. Une fois de plus, la petite maison de la rue Onta- rio nous démontre qu'on peut faire de la mise en scène juste et novatrice sans moyens techn

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.