Affordable Access

Publisher Website

JACQUES-YVAN MORIN et JOSÉ WOEHRLINO, Les constitutions du Canada et du Québec du régime français à nos jours, Montréal, Éditions Thémis, 1992, 978 p., ISBN 2-920376-98-5.

Authors
Journal
Les Cahiers de droit
0007-974X
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
34
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.7202/043207ar
Disciplines
  • Political Science

Abstract

JACQUES-YVAN MORIN et JOSÉ WOEHRLINO, Les constitutions du Canada et du Québec du régime français à nos jours, Montréal, Éditions Thémis, 1992, 978 p., ISBN 2-920376-98-5. Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Compte rendu par Henri Brun Les Cahiers de droit, vol. 34, n° 1, 1993, p. 314-315. Pour citer ce compte rendu, utiliser l'adresse suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/043207ar DOI: 10.7202/043207ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 15 February 2014 01:19 Ouvrage recensé : JACQUES-YVAN MORIN et JOSÉ WOEHRLINO, Les constitutions du Canada et du Québec du régime français à nos jours, Montréal, Éditions Thémis, 1992, 978 p., ISBN 2-920376-98- 5. 314 Les Cahiers de Droit (1993) 34 c. de D. 309 which, in reality, only deserve five or six pages. The subjects dealt with in those chap- ters are not interesting or important enough to take up so many pages and so much of the reader's time. I say this considering that chapter 17 («The Ritchie Court, its critics and character») comprises only sixteen pages and is without doubt, of much greater interest. We are left with the impression that the author could and should have told us more about the Ritchie court. In concluding, I would suggest to the reader that he read this book in conjunction with

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.