Affordable Access

Publisher Website

Le droit naturel aristotélicien comme division du droit politique

Authors
Journal
Laval théologique et philosophique
0023-9054
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
47
Issue
3
Identifiers
DOI: 10.7202/400629ar
Disciplines
  • Political Science
  • Religious Science

Abstract

Le droit naturel aristotélicien comme division du droit politique Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Lionel Ponton Laval théologique et philosophique, vol. 47, n° 3, 1991, p. 367-378. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/400629ar DOI: 10.7202/400629ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 16 February 2014 09:54 « Le droit naturel aristotélicien comme division du droit politique » Laval théologique et philosophique, 47, 3 (octobre 1991) LE DROIT NATUREL ARISTOTÉLICIEN COMME DIVISION DU DROIT POLITIQUE Lionel PONTON RESUME. — Tandis que Leo Strauss distingue dans la philosophie pratique d'Aristote deux droits naturels, l'un axé sur le bien commun, l'autre sur la justice distributive, Ernst Bloch croit y découvrir une dissociation du droit distributif et du droit naturel. L'auteur, en s'appuyant sur le IIIe livre de la Politique, affirme au contraire que le bien commun et le droit distributif véritable relèvent tous les deux du droit naturel et que, pour Aristote, ils sont indissociables. D ans un chapitre intitulé On Natural Law de Studies in Platonic Political Philosophy, Leo Strauss définit le droit naturel aristotélicien comme le «droit qui doit être reconnu dans n'importe quelle société

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.