Affordable Access

Publisher Website

Mortalité hospitalière imputable aux infections nosocomiales : mise en place d’un observatoire dans un centre hospitalier universitaire

Authors
Journal
Médecine et Maladies Infectieuses
0399-077X
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
34
Issue
2
Identifiers
DOI: 10.1016/j.medmal.2003.09.004
Keywords
  • Mortalité Hospitalière
  • Infection Nosocomiale
  • Hospital Mortality
  • Nosocomial Infection

Abstract

Résumé Objectif. – Un observatoire des décès a été mis en place en Franche-Comté en janvier 2002. L’objet de cet article est de décrire les principaux résultats observés après une première année d’activité de cet observatoire au sein du centre hospitalier universitaire de Besançon. Matériels et méthodes. – Le principe retenu était celui d’une surveillance descriptive d’imputabilité des décès à l’IN en deux étapes successives dans l’identification des cas : la première étape de type déclarative comportait les indications d’une part de l’existence éventuelle d’une IN au moment du décès et d’autre part du score pronostic du patient à son admission à l’hôpital et la deuxième étape de type confrontation d’avis sur certains cas « sélectionnés » au vu des dossiers cliniques. Ce dispositif était complété par une analyse méthodique des cas de décès considérés comme partiellement ou totalement imputables dans le but de proposer des actions préventives. Résultats. – Le taux brut de mortalité hospitalière était de 2,44 pour 100 patients admis et le taux de mortalité proportionnelle globale lié aux infections acquises dans l’établissement était de 15,3 %. Parmi les 20 cas éligibles d’imputabilité des décès à l’infection (Mac Cabe de 0 ou 1), un total de huit cas a pu faire l’objet d’une analyse détaillée. Au total, pour trois de ces huit patients l’imputabilité de l’infection dans le décès a été écartée. Dans trois des cinq cas d’imputabilité, une action corrective a pu être proposée après analyse méthodique du dossier du patient. Conclusion. – Notre étude tend à démontrer la faisabilité d’une surveillance continue des décès imputables à l’infection nosocomiale dans un centre hospitalier universitaire et est en faveur de la réhabilitation des comités d’analyse des décès prenant en compte la notion culturellement difficile à imposer « d’erreur utile ».

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.