Affordable Access

Publisher Website

P.321 Incidence de l’adénocarcinome du pancréas dans le département du Finistère entre 1990 et 2004 et survie des malades

Authors
Journal
Gastroentérologie Clinique et Biologique
0399-8320
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
33
Issue
3
Identifiers
DOI: 10.1016/s0399-8320(09)73012-x
Disciplines
  • Medicine

Abstract

Objectif Les buts de cette étude étaient de définir l’incidence des cancers du pancréas exocrine sur le département du Finistère entre 1990 et 2004, d’évaluer l’évolution de l’incidence, les caractéristiques morphologiques, la prise en charge thérapeutique et la survie. Patients et Méthodes Sur la période 1990 à 2004, 925 malades atteints d’un cancer du pancréas exocrine ont été recensés. Les critères cliniques et morphologiques ainsi que la prise en charge thérapeutique ont été analysés par une régression logistique. Les taux d’incidence standardisés ont été calculés sur 3 périodes de 5 ans. La survie et les facteurs pronostiques ont été étudiés en utilisant la méthode de Kaplan Meier. Résultats Le taux d’incidence était en augmentation entre les 3 périodes (en 2004, 5,41/100 000 habitants/an chez l’homme et de 3,56/100 000 habitants/an chez la femme). 418 malades étaient opérés, dont 158 avec une résection complète (R0). Il n’existait pas d’augmentation significative de la survie après chirurgie à visée curative R0 (médiane : 21,22 mois pour la période 2000-2004 versus 14,85 mois pour la période 1990-1994, p = 0,21) ou en cas de traitement palliatif (médiane 3,28 mois pour la période 2000-2004 versus 2,82 mois pour la première période, p = 0,1). Après une intervention chirurgicale R0, on ne notait pas de bénéfice à un traitement adjuvant, que ce soit une chimiothérapie, une radiothérapie ou l’association des deux (respectivement p = 0,78, p = 0,67, p = 0,8). Par contre, en l’absence de chirurgie curative, la survie était augmentée en cas de chimiothérapie et/ou radiothérapie (p < 0,0001), mais l’association radio-chimiothérapie n’apportait pas de bénéfice par rapport à la chimiothérapie seule (p = 0,15). Conclusion Cette étude a montré une augmentation de l’incidence des cancers du pancréas exocrine sur la période 1990-2004. Malgré l’évolution de la prise en charge thérapeutique, le pronostic ne s’est pas significativement amélioré sur cette période d’observation de 15 ans. Toutefois, il existe une tendance à l’amélioration de la survie en cas de traitement chirurgical ou palliatif. L’enregistrement au-delà de l’année 2004 permettra d’évaluer l’influence des nouvelles approches thérapeutiques du cancer du pancréas.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.

Statistics

Seen <100 times
0 Comments

More articles like this

P. 184 Incidence et survie des carcinomes du cardi...

on Gastroentérologie Clinique et... Jan 01, 2009

Les groupes sanguins « A.B.O. » et « Rh »(D) dans...

on Bulletins et Mémoires de la So... Jan 01, 1972

Les groupes sanguins « A.B.O. » et « Rh »(D) dans...

on Bulletins et Mémoires de la So... Jan 01, 1972

Groupes sanguins A.B.O. et Rh (D) dans les îles du...

on Bulletins et Mémoires de la So... Jan 01, 1972
More articles like this..