Affordable Access

Traffic safety analysis for urban highway ramps and lane- change bans using accident data and video-based surrogate safety measures

Authors
Publisher
McGill University
Publication Date
Keywords
  • Engineering - Civil
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Le but de cette étude était d'évaluer la sécurité routière à la hauteur des entrées et des sorties des autoroutes urbaines dans la région métropolitaine de Montréal. Certains sites de cette région comportent des problèmes de conception au niveau de la sécurité routière (notamment une longueur de diffusion trop courte, une visibilité d'approche insuffisante, des zones d'influences se chevauchant, etc.). Afin d'atténuer les problèmes de sécurité associés à ces caractéristiques, un traitement spécial interdisant les changements de voie (désignation technique LCGV1) a été mis en place à ces bretelles. Cette étude vise à évaluer l'efficacité du traitement à partir des données d'accidents et d'une analyse du comportement des usagers à partir des trajectoires des véhicules telles que recueillies depuis des données vidéo. Les facteurs de contrôle de l'analyse transversale comprennent la configuration des voies, la longueur de diffusion, le débit et la vitesse, le chevauchement des zones d'influences (distance des échangeurs), la largeur des voies et des accotements, les courbures horizontales et verticales, et la présence du traitement. L'analyse se fait avec dix ans de données d'accidents à plusieurs sites le long des autoroutes les plus fréquentées de Montréal. L'analyse du comportement des usagers étudie le time-to-collision (TTC) entre les trajectoires des usagers extrapolés depuis des données vidéo et elle identifie les interactions de conflit microscopiques. L'étude conclut généralement que, pour tous les sites, la présence du traitement a conduit à aucun changement appréciable des taux d'accident et que d'autres facteurs ont un effet plus important sur le taux d'accident observé, la distribution du time-to-collision, et les changements de voie. Cependent, on a constaté qu'il y avait des variations importantes de facteurs de site en site, menant à la conclusion que l'adoption d'une politique générale de traitement n'est pas justifiée. En outre, on a remarqué que le traitement avait un léger effet de migration d'accidents. Ces conclusions ont conduit à la recommandation que le traitement soit appliqué au cas par cas seulement.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.