Affordable Access

Publisher Website

Streptomycin plus thiacetazone (thioacetazone*) compared with streptomycin plus pas and with isoniazid plus thiacetazone in the treatment of pulmonary tuberculosis in rhodesia

Authors
Journal
Tubercle
0041-3879
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
49
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.1016/s0041-3879(68)80007-8
Disciplines
  • Geography
  • Medicine
  • Pharmacology

Abstract

Résumé De Septembre 1964 à Juillet 1965, trois régimes thérapeutiques furent alloués au hasard à 220 malades. Régime TH: thiacétazone 150 mg. plus isoniazide 300 mg. par jour en un seul comprimé. Régime SP: sulfate de streptomycine 1 g. par jour intramusculaire plus PAS sodique 15 g. par jour en trois doses. Régime ST: sulfate de streptomycine 1 g. intramusculaire par jour plus 150 mg. de thiacétazone par jour en un seul comprimé. Tous les malades ont été traités à l'hôpital pendant six mois. Il y eut 171 malades (58 TH, 55 SP, 58 ST) qui ont répondu aux critères cliniques exigés pour l'admission et dont les souches de bacilles tuberculeux étaient sensibles à l'isoniazide ev à la streptomycine. L'état des trois groupes était à peu près semblable lors de l'admission. La grande majorité des malades avait une atteinte sévère avant le traitement. Les 168 cultures avant traitement des malades Rhodésiens étaient moins sensible à la thiacétazone, en moyenne, que celles d'un groupe contrôle étudiées comparativement provement de 76 malades britanniques non encore traités. Les moyennes géoméométriques des MIC étant 1,56 μg./ml. et 0.59 μg./ml., respectivement (P<0.001). Dix malades ont décédé. 5 (2 TH, 2 SP, 1 ST) de tuberculose évolutive, 3 (1 SP, 2 ST) de causes non tuberculeuses mais avec une tuberculose évolutive et 2 (2 TH) d'une possible toxicité médicamenteuse avec une tuberculose évolutive. L'expectoration s'était négativée sur les deux cultures à six mois, chez 72% des maladés du groupe TH, 82% du groupe SP et 33% du groupe ST. A trois mois, aucun des 53 malades du groupe et 20 (37%) des 54 malades du groupe ST excrétaient des bacilles résistants à la streptomycine (P<0.001). Les proportions correspondantes à six mois étant sept (13%) sur 53 et 28 (52%) sur 54 (P<0,001). A six mois des souches isoniazido-résistantes ont été obtenues chez 13% des 54 malades TH et 8% des 53 malades SP avaient des cultures dont la RR au PAS était de 4 ou plus. A six mois 72% des 58 malades TH, 76% des 55 malades SP et 26% des 57 malades ST avaient répondu favorablement au traitement, cette réponse étant appréciée principalement sur des critères bactériologiques. Les différences entre la régime ST et chacun des deux autres étaient statistiquement hautement significatives (P<0,001). Une hypersensibilité cutanée est survenue chez 9% des malades TH, 10% des SP et 10% des ST. Elle fut plus sévère chez les malades TH. Un ictère est survenu chez un malade de chacune des trois séries. Des effets secondaires gastriques ont été presque exclusivement trouvés dans la série SP et des vertiges (11%) n'ont été notés que chez les malades ST. On peut conclure que le régime ST est nettement inférieur. Les régimes SP et TH ont été d'une égale efficacité, le dernier s'étant révélé un régime oral efficace en Rhodésie.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.