Affordable Access

Publisher Website

The Making of a Nineteenth-Century Profession: Shipmasters and the British Shipping Industry

Authors
Journal
Journal of the Canadian Historical Association
0847-4478
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
1
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.7202/031012ar
Disciplines
  • Social Sciences

Abstract

À la suite de certaines transformations, le métier de constructeur de navires put redevenir une occupation de la classe moyenne, durant la seconde moitié du XIXe siècle. Ce changement résultait de la spécialisation et de la division du travail dans l'industrie maritime et reflétait les tensions internes d'une société de plus en plus répartie en classes sociales. C'est la transformation du capitalisme industriel qui aurait apporté un tel changement, selon l'hypothèse de travail de cette recherche. D'après son auteur, le recrutement des constructeurs de navire en fonction des origines sociales a contribué à mettre les valeurs des classes moyennes professionnelles au service des armateurs qui ont accru ainsi leur contrôle sur la main-d'oeuvre.L'étude examine différents aspects de cette transformation : le rôle de l’État dans le déclin de la réglementation mercantiliste du travail maritime et l’introduction, au milieu du XIXe siècle, de certificats professionnels pour tes maîtres et les apprentis ; les répercussions des changements technologiques sur la nature et l’organisation de la main-d'oeuvre, suite au passage de la voile à la vapeur ; les efforts des armateurs pour réduire les constructeurs de navire au rang de salariés dont les intérêts et l'image de soi les rendaient différents des autres travailleurs ; les changements structurels dans le commerce maritime et dans les systèmes de recrutement et de formation qui devaient assurer que la profession de constructeur de navires reste la chasse gardée de la classe moyenne.Le changement touchant la profession de constructeur de navires met en lumière les procédés de différenciation sociale et de production culturelle-idéologique associés à la division et à la spécialisation du travail dans l'Angleterre victorienne. L'examen minutieux de cette situation permet de mieux comprendre les divisions de classes dans la société industrielle, en particulier celles qui touchent les professions importantes, mais souvent négligées, appartenant à la catégorie des cadres intermédiaires.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.