Affordable Access

Contribution a l'étude des xylophages marins

Authors
Publisher
ISTPM
Publication Date
Disciplines
  • Biology

Abstract

Ces premiers résultats pourront peut-être jeter quelque clarté sur les problèmes se rapportant à la biologie des tarets et des petits crustacés lignivores. La systématique des mollusques Teredinides, si complexe, a été fondée uniquement sur l'examen des palettes, ce qui est une source de confusion lorsqu'on est obligé, ce qui est le cas le plus fréquent, d'examiner les bois après la mort des mollusques. Nous avons cherché à distinguer les espèces par les stries et les denticulations visibles sur les coquilles. Les dimensions des intervalles séparant les stries et la taille proportionnelle des denticulations, ainsi que la forme de l'empreinte des denticulations de la partie moyenne peuvent différencier, effectivement, quelques espèces. C'est ainsi que Teredo pedicellata et Teredo navalis sont immédiatement distingués à l'examen des stries; de même Bankia minima et Bankia badigaensis. Mais il faut, bien entendu, tenir compte des variations individuelles, les denticulations pouvant être plus ou moins fortes chez une même espèce. Il semble difficile d'interpréter tout le comportement des petits crustacés et même des larves de Térédinides par une simple réaction de chimiotropisme : les animaux peuvent choisir un point ou une zone sur le support. Certaines essences, tout au moins au début de leur immersion, semblent jouer un rôle répulsif ou non attractif pour les crustacés: le Hêtre, Kaya ivorensis et Samba; ces observations ne sont valables que pour une saison chaude. Chez les mêmes crustacés, la préférence pour l'ombre joue un rôle très important. (OCR non contrôlé)

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.