Affordable Access

deepdyve-link
Publisher Website

Atteinte coronarienne et syndrome néphrotique au cours du lupus systémique : à propos d’une observation

Authors
  • Moyon, Q.
  • Schmidt, M.
  • Hertig, A.
  • Fouret, P.
  • Vauthier-Brouzes, D.
  • Amoura, Zahir
  • Cohen Aubart, F.
Publication Date
Jun 01, 2019
Identifiers
DOI: 10.1016/j.revmed.2019.03.001
PMID: 30981562
OAI: oai:HAL:hal-02404368v1
Source
HAL-SHS
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Introduction : Les atteintes cardiaques au cours du lupus systémique ont des causes variées.Observation : Une patiente de 29 ans présentait 3 mois après une grossesse une poussée de lupus systémique précédemment connu, avec un syndrome néphrotique, puis un choc cardiogénique nécessitant la pose d’une assistance cardiaque extracorporelle. La dysfonction ventriculaire était liée à un infarctus myocardique massif par thrombose de l’artère interventriculaire antérieure, associée à un athérome sous-jacent. L’âge jeune et l’absence de douleur thoracique étaient peu évocateurs d’une atteinte coronarienne initialement. La thrombose coronarienne était probablement favorisée par le syndrome néphrotique, au cours duquel le risque thrombotique artériel est augmenté, et moins connu que le risque thrombotique veineux.Conclusion : Une atteinte coronarienne doit être systématiquement évoquée devant une dysfonction ventriculaire chez les patients lupiques, y compris lorsqu’ils sont jeunes et en l’absence de douleur thoracique. Le syndrome néphrotique doit être identifié comme un facteur de risque de thrombose artérielle.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times