Affordable Access

Ancient Machines and Virtual Restitution

Authors
  • Fleury, Philippe
Publication Date
Nov 06, 2003
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Nous savons peu de choses des machines antiques à cause de la quantité limitée d’informations dont nous disposons. Notre connaissance de la technologie et de l’ingénierie de la Grèce antique ou de Rome provient de trois sources principales : 1) Les textes. La littérature technologique stricto sensu est constituée d’un nombre limité d’écrits susceptibles de dénaturation à travers les siècles. D’autres références littéraires peuvent aussi servir. 2) L’iconographie. Bien que l’interprétation des images puisse souvent être inexacte, cette source est essentielle. 3) Les découvertes archéologiques. Les machines entières sont rares, puisque la plupart de leurs composants en bois sont maintenant perdus. La restitution virtuelle peut être un apport supplémentaire aux médias conventionnels (textes et images en 2D), et ce de trois façons différentes : 1) Objets ou machines peuvent être visualisés depuis plusieurs points de vue, et peuvent être désassemblés si nécessaires. De plus, la transparence permet de voir des composants qui autrement seraient cachés. 2) A des fins de démonstration, il est possible de simuler des machines en fonctionnement. 3) Plusieurs hypothèses concernant la reconstruction peuvent être mises à l’épreuve, quant à l’étude des faisabilités, de l’efficacité, et de la fonctionnalité des machines. Cette communication donne quatre exemples de reconstitution virtuelle : le vélum du Colisée, une machine de levage, une baliste, un orgue hydraulique.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times