Affordable Access

Analyse de la biomécanique du rachis lombaire lors de mouvements gymniques et quotidiens et effet d'un entraînement postural et musculaire.

Authors
  • Eyssartier, Camille
Publication Date
Dec 08, 2023
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Les lombalgies, fréquentes dans la population adulte, touchent également les gymnastes dont le rachis lombaire est fortement sollicité. Soucieuse de s’investir dans le domaine de la pratique sportive pour la santé et consciente de la nécessité de protéger le rachis lombaire des gymnastes compétiteurs, la Fédération Française de Gymnastique a développé un programme de renforcement musculaire et de correction posturale, le programme gym+, dont l’objectif principal est la prévention des lombalgies. Le programme est basé sur des exercices dérivés des disciplines de la gymnastique et intégrant la combinaison des consignes suivantes : auto-grandissement, contraction du périnée et expiration forcée.L’objectif principal de la thèse était de quantifier, chez des gymnastes et en population générale, l'effet du programme gym+ sur des paramètres statiques et dynamiques considérés comme des facteurs de risque de lombalgies. L’objectif était également de mieux comprendre les mécanismes sous-jacents de ce programme en prenant en compte les spécificités individuelles. Des campagnes expérimentales comprenant un auto-questionnaire, un examen clinique, des acquisitions stéréo-radiographiques et une séance de capture du mouvement ont été réalisées au sein d’un laboratoire de recherche, avant la mise en place du programme d'entraînement et après quinze semaines de pratique, afin d’investiguer l’effet de la gym+ sur des paramètres biomécaniques spécifiques du complexe spino-pelvien.Les résultats ont permis d’identifier les mouvements gymniques les plus susceptibles d’augmenter les contraintes mécaniques au niveau du rachis lombaire. Au-delà d’aider les entraîneurs à construire des entraînements plus respectueux du rachis lombaire, ces résultats ont montré les phases des mouvements gymniques pour lesquelles la gym+ devrait permettre l’adoption d’une posture ou d’une gestuelle plus protectrice du rachis lombaire. Par ailleurs, les résultats ont souligné l’importance de combiner une consigne d’auto-grandissement à des consignes de contraction du périnée et d’expiration forcée pour permettre à un maximum d’individus d’accomplir les objectifs de posture du programme gym+ (rétroversion du bassin, diminution de la lordose lombaire et de la cyphose thoracique). Les résultats ont également montré que quinze semaines de pratique du programme gym+ conduisaient, en statique (pour les deux populations), et au cours du mouvement (pour la population générale uniquement), à des évolutions des paramètres positionnels du bassin et des courbures rachidiennes. Ces évolutions, très certainement imputables à un meilleur engagement des muscles profonds du bassin et de la sangle abdominale renforcés à travers le programme gym+, seraient en faveur d’un système de stabilisation du rachis plus efficace. Enfin, les réponses aux auto-questionnaires semblaient indiquer, en particulier dans le cas de la population générale, une amélioration des symptômes post-programme chez les sujets déclarant des douleurs lombaires pré-programme. Néanmoins, les recherches doivent être poursuivies et les corrélations entre les résultats des évaluations biomécaniques et les diagnostics cliniques de lombalgie doivent être davantage investiguées avant de pouvoir généraliser ces conclusions.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times