Affordable Access

Analyse de deux phénomènes observés en saison sèche à la station de Podor sur le fleuve Sénégal, en régime d'écoulement influencé par les barrages de Diama et Manantali : abaissement anormal du niveau et fluctuations périodiques infra-journalières

Authors
  • Bader, Jean-Claude
  • Poussin, Jean-Christophe
Publication Date
Jan 01, 2019
Source
Horizon Pleins textes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

On met en évidence une fluctuation périodique du niveau du fleuve Sénégal à la station de Podor en période d'étiage, qui s'ajoute à l'évolution moyenne du niveau et se traduit par un réhaussement en début de journée à 8H et un abaissement en fin de journée à 18H. Ce signal périodique analyse de décembre à juin s'observe sur toute la période analysée (du 01/01/2000 au 11/03/2019). Son amplitude moyenne tend à augmenter avec le temps, en passant de 2 cm en 2000 à 4 cm en 2019. Ceci permet de penser que les fluctuations ont une origine anthropique, au moins partielle (prélèvements diurnes probablement). On met également en évidence une inversion de pente moyenne de ligne d’eau entre les stations de Podor et Richard Toll, intervenue de façon prolongée à deux reprises depuis janvier 2019 et qui perdure depuis le 18/02/2019. L'hypothèse la plus vraisemblable pour expliquer ce phénomène, compte tenu des niveaux observés à Podor, Richard Toll et Diama et des débits observés à Matam et Diama, correspond à une alimentation du fleuve par un reflux du lac de Guiers par le canal de la Tahouey. Une partie de cet apport pourrait alors remonter le fleuve à partir de Richard Toll, du fait des apports de l'amont très affaiblis par les prélèvements et l'évaporation entre Matam et Podor. Des mesures de débit sur le terrain seraient nécessaires pour expliquer l'origine des deux phénomènes de façon certaine.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times