Affordable Access

Publisher Website

Saint-Denys Garneau ou le procès métonymique

Authors
Journal
Voix et Images
0318-9201
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
1
Issue
3
Identifiers
DOI: 10.7202/200042ar
Disciplines
  • Linguistics
  • Political Science

Abstract

Saint-Denys Garneau ou le procès métonymique Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Noël Audet Voix et Images, vol. 1, n° 3, 1976, p. 432-441. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/200042ar DOI: 10.7202/200042ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 15 February 2014 01:37 « Saint-Denys Garneau ou le procès métonymique » Saint-Denys Garneau ou le procès métonymique Depuis la célèbre étude de Roman Jakobson consacrée à deux types d'aphasie2, étude qui mettait en lumière les deux axes du langage, on connaît mieux le fonctionnement métonymique et métaphorique du langage poétique ou de la prose. Le bien-fondé de cette théorie a encore été cor- roboré il y a peu de temps par des faits cliniques, comme le rapporte lui- même Jakobson dans un article intitulé «les Règles des dégâts gramma- ticaux3». Résumons en quelques lignes les principaux éléments de cette théo- rie. Le discours se développe selon deux procédures sémantiques dis- tinctes, deux «modes d'arrangement» ou deux axes. Le premier est celui de la combinaison : c'est-à-dire l'axe syntagmatique où les unités linguistiques simples se combinent en unités plus complexes pour produire une signi- fication. Aspect horizontal, linéaire du signifiant, on l'appellera

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.