Affordable Access

Publisher Website

Associations entre les hauteurs alvéolaires et le schéma squelettique vertical chez les adultes marocains : étude céphalométrique de 127 cas cliniques

Authors
Journal
International Orthodontics
1761-7227
Publisher
Elsevier
Volume
10
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.1016/j.ortho.2011.09.002
Keywords
  • Hauteurs Alvéolaires
  • Compensations Dento-Alvéolaires
  • Divergence Faciale
  • Schéma Squelettique

Abstract

Résumé Notre étude a pour objectif d’étudier les compensations dento-alvéolaires du sens vertical chez des patients non traités, à la recherche d’une association du schéma facial vertical avec les hauteurs alvéolaires. Cent vingt-sept patients adultes marocains non traités de la population consultante du service d’ODF du Centre de consultation et de traitement dentaire (CCTD) de Rabat ont participé à cette étude. Une denture adulte complète constituait le seul caractère d’inclusion. Les grands syndromes et les patients présentant des fentes faciales étaient exclus de l’étude. Pour réaliser cette analyse, nous avons mesuré sur les téléradiographies de profil les variables squelettiques du sens vertical et du sens sagittal, des variables dento-alvéolaires du sens vertical dans les régions antérieures et postérieures maxillaires et mandibulaires. Nous avons aussi mesuré les axes des incisives. Les analyses et les tests statistiques ont été réalisés sur le logiciel statistique SPSS® version 9.5 pour Windows. Les résultats indiquent que : (i) la hauteur alvéolaire postérieure supérieure (HAPS) n’est pas corrélée aux variables squelettiques de la divergence faciale, mais l’est fortement avec la hauteur faciale antérieure (HFA) et l’est moyennement avec la hauteur faciale postérieure (HFP) ; (ii) la hauteur alvéolaire antérieure inférieure (HAAI) est négativement corrélée avec l’index des hauteurs faciales (IHF), positivement corrélée avec l’angle FMA et la HFA, et ne l’est pas avec la HFP ; (iii) la hauteur alvéolaire postérieure inférieure (HAPI) n’est pas corrélée avec les variables squelettiques de la divergence faciale ; (iv) la hauteur alvéolaire antérieure supérieure (HAAS) évolue inversement de l’IHF, est positivement corrélée avec l’angle FMA et ne l’est pas avec la HFP.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.