Affordable Access

Publisher Website

Low-temperature relaxation processes in cold-worked zirconium

Authors
Journal
Journal of Nuclear Materials
0022-3115
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
50
Issue
3
Identifiers
DOI: 10.1016/0022-3115(74)90099-3

Abstract

Résumé Le frottement interne et le spectre de relaxation du module du zirconium polycrystallin de haute pureté ont été déterminés entre 77 K et la température ambiante. Des mesures à faible (1 Hz) et a haute fréquence (50 kHz) ont été effectuées après déformation par traction à la température ambiante ou a basse température. Trois pics de relaxation apparaissaient, appelés pics P 1,P 2,P 3. La variation de ceux-ci avec la fréquence de mesure, le taux d'écrouissage a froid et le recuit de l'échantillon aux températures supérieures a celle de la déformation a été étudiée. Le pic P 1 apparaissait dans l'intervalle 80–90 K a la fréquence de 1 Hz après écrouissage à 80 K et il disparaissait par chauffage de l'échantillon au-dessus de 200 K. Au contraire, le pic P 2 apparaissait après soit une déformation à la température ambiante, soit a basse température, a condition que cette déformation soit suivie d'un recuit à T > 200 K environ; ce pic est très large aux basses fréquences (1 Hz) avec un maximum à 150 K environ. Le pic P 3 provoqué par 1'écrouissage à froid de l'échantillon a 80 K se révélait très instable et est restauré au cours de mesures à 1 Hz: (son origine physique est encore incertaine.) La restauration du défaut de module après déformation a 80 K s'effectuaft en trois stades, coïncidant avec ceux de résistivité signalés dans la bibliographie. Le pic P 1 est considèré comme dû k la relaxation des dislocations contre des barrières réticulaires intrinsèques, le pic P 2 à l'interaction des défauts ponctuels avec les dislocations.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.