Affordable Access

Garder vive la mémoire. Chaque fois unique, la fin du monde, de Jacques Derrida, Présenté par Pascale-Anne Brault et Michael Naas, Galilée, « La philosophie en effet », 415 p.

Authors
Publisher
Spirale magazine culturel inc.
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Garder vive la mémoire / Chaque fois unique, la fin du monde, de Jacques Derrida, Présenté par Pascale-Anne Brault et Michael Naas, Galilée, « La philosophie en effet », 415 p. Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article par Claude Lévesque Spirale : arts • lettres • sciences humaines, n° 195, 2004, p. 13-14. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/19450ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 15 February 2014 01:07 « Garder vive la mémoire » Ouvrage recensé : Chaque fois unique, la fin du monde, de Jacques Derrida, Présenté par Pascale-Anne Brault et Michael Naas, Galilée, « La philosophie en effet », 415 p. D O S S I E R F i d é l i t é à p l u s d ' u n . . . GARDER VIVE LA MEMOIRE [CHAQUE FOIS UNIQUE, LA FIN DU MONDE de Jacques D e r r i d a Présenté par Pascale-Anne Brault et Michael Naas, Galilée, « La philosophie en effet », 415 p. L 'ÉDITION française du livre des traduc-teurs et éditeurs Pascale-Anne Brault et Michael Naas The Work of Mourning/ Jacques Derrida', a pour titre Chaque fois unique, la fin du monde, titre hautement saisissant et significatif: il constitue, en vérité, une interprétation tout autre du travail du deuil dont il est fait mention, sans plus, dans le titre en an- glais, non sans côto

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.