Affordable Access

Adaptation des méthodes et outils aéroacoustiques pour les jets en interaction dans le cadre des lanceurs spatiaux

Authors
  • Langenais, Adrien
Publication Date
Feb 07, 2019
Source
HAL-UPMC
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Lors d'un lancement spatial, le bruit des jets supersoniques chauds, générés par les moteurs-fusées au décollage et en interaction avec le pas de tir, est dommageable pour le lanceur et en particulier sa charge utile. Par conséquent, les acteurs du spatial cherchent à renforcer leur compréhension et leur maîtrise de cette ambiance acoustique, entre autres grâce à des méthodes et outils numériques. Toutefois, ils ne disposent pas d'une approche numérique globale capable de prendre en compte simultanément la génération fidèle du bruit, la propagation acoustique non-linéaire, les effets d'installation complexes et les géométries réalistes, pourtant inhérents aux applications spatiales.Dans cette optique, cette étude consiste à mettre en place et valider une méthodologie de simulation numérique par couplage fort Navier-Stokes - Euler, puis à l'appliquer à des cas réalistes de bruit de jet supersonique. L'objectif est d'affiner les capacités de prévision et de contribuer à la compréhension des mécanismes de génération de bruit dans de tels jets. Le solveur Navier-Stokes repose sur une méthode LES sur maillage non-structuré et le solveur acoustique sur une méthode de Galerkine discontinue d'ordre élevé sur maillage non-structuré. La méthodologie est tout d'abord évaluée sur des cas académiques visant à valider la simulation par couplage fort. Après des calculs préliminaires, la méthodologie est appliquée à la simulation du bruit d'un jet libre supersonique à Mach 3.1. Une méthode de déclenchement géométrique de la turbulence est implémentée sous la forme d'une marche à la paroi de la tuyère. La simulation aboutit à des estimations du bruit très proches des mesures réalisées au banc MARTEL et met en évidence des effets non-linéaires significatifs ainsi qu'un mécanisme singulier de rayonnement des ondes de Mach. Dans une démarche de progression vers des cas toujours plus réalistes, l'ensemble de l'approche numérique est finalement adaptée avec succès à la simulation du bruit d'un jet en présence d'un carneau. À terme, elle pourra être étendue à des configurations multi-jets réactifs, avec injection d'eau, voire à l'échelle 1.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times