Affordable Access

Cycle du Lancelot-Graal : III. Roman de Lancelot : Guenièvre bannit Lancelot qui l'a trompé par méprise

Keywords
  • Arthur
  • Le Livre Et L'écrit

Abstract

Au retour de son expédition en Gaule, Arthur réunit sa cour à Camelot. La fille du roi Pellès s'y rend accompagnée de Galaad, le fils qu'elle a conçu avec Lancelot au château du Graal. De nouveau, Lancelot est abusé par une suivante qui le conduit dans les bras de Hélizabel alors qu'il croit être avec la reine. Quand Guenièvre découvre l'imposture, elle l'accable d'amers reproches : "Traître, misérable traître qui, en toute méchanceté, vous êtes livré à votre débauche, dans ma chambre et sous mes yeux ! Fuyez, fuyez d'ici sur le champ et prenez garde à ne jamais reparaître en ma présence !" Quand il entend la reine le bannir ainsi, Lancelot part aussitôt, en chemise de nuit, empruntant une porte dérobée. Quant à la fille du roi Pellès, par crainte, elle s'enfuit au matin. Derrière le lit où dort Lancelot, Guenièvre fait d'amers reproches à celui dont elle a découvert l'infidélité au cours de la nuit. Quand Lancelot entend la malédiction de la reine, il applique ses ordres à la lettre et part immédiatement, en chemise. C'est le même personnage, Lancelot, que l'on voit dans le lit et au seuil de la porte, prêt à quitter le château. Une nouvelle période de folie s'ouvre pour Lancelot, mis hors du sens par la colère de la reine. Cet épisode réalise le songe qu'avait fait la reine au moment de la disparition de Lancelot dont elle redoutait la mort. Guenièvre avait en effet rêvé qu'elle surprenait son amant en compagnie d'une autre. Quant à Lancelot, il avait rêvé que la reine, ayant pris un autre amant, lui défendait la revoir à jamais. L'action associe ces deux rêves puisque Guenièvre bannit effectivement Lancelot, non pas en faveur d'un autre amant, mais à cause de l'infidélité forcée mais effective de celui qu'elle aime. Dans la mentalité médiévale, le rêve est considéré comme prémonitoire, c'est pourquoi le roman joue beaucoup de songes qui avertissent ou se répondent.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.