Affordable Access

Pour contrer la mondialisation de la bêtise : Dionysos = Naissance du montage

Authors
Publisher
Les Éditions Intervention
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Pour contrer la mondialisation de la bêtise : dionysos = Naissance du montage Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Marc Mercier Inter : art actuel, n° 102, 2009, p. 20-21. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/45459ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 16 February 2014 12:47 « Pour contrer la mondialisation de la bêtise : dionysos = Naissance du montage » MARC MERCIER La puissance dialectique du montage nécessite un acte qui réussisse la cruauté d'un découpage (une mise à mort) et la suavité d'une danse ou d'une mise en mouvement. Pour contrer la mondialisation de la bêtise Dionysos = Naissance du montage Nous vivons sous l'occupation de l'idéologie despotique de l'utilitarisme, du calcul glacial et égoïste, de la peur de ce qui nous apparaît étranger. L'agonie de la passion, le renoncement aux joies de l'excès, du débordement, l'anéantissement du désir de révolution ne doivent pas occulter le feu vital qui couve en chacun, toujours près à s'alanguir, à s'éteindre, à se ranimer, à s'embraser d'une soudaine et irrésistible flambée. > Gina Aymé, Marc Mercier, non daté. Nous vivons sous la pression de l'idéologie gestion- naire qui nous conduit à forger nos propres entraves, à dresser

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.