Affordable Access

Étude de l’entomofaune au sein d’associations culturales comprenant le Safoutier (Dacryodes edulis) dans le Haut-Ogooué (Gabon).

Authors
Publisher
Université de Liège, ​Liège, ​​Belgique
Publication Date
Keywords
  • Dacryodes Edulis
  • Ravageurs
  • Monitoring
  • Agroécosystèmes
  • Gabon
  • Life Sciences :: Agriculture & Agronomy [F01]
  • Sciences Du Vivant :: Agriculture & Agronomie [F01]
Disciplines
  • Biology
  • Ecology
  • Economics

Abstract

Le safoutier Dacryodes edulis (Burseraceae) est un important arbre fruitier originaire du Golfe de Guinée. Ses fruits (safou) sont nutritionnels, beaucoup consommés et commercialisés sur les marchés urbains d’Afrique centrale et sur les marchés africains d’Europe, générant des revenus substantiels aux producteurs et aux commerçants. Le safoutier est susceptible d’apporter des revenus considérables aux économies des pays d’Afrique centrale. Cependant, malgré cette importance alimentaire et économique, il existe très peu d’études sur le safoutier au Gabon, et ses ravageurs sont peu connus dans toute son aire de culture. La présente étude a donc été entreprise pendant les saisons de floraison et de fructification de cet arbre, d’Août à Décembre 2009 à 2011. Le principal objectif était d’évaluer l’entomofaune fréquentant le safoutier au sein des agroécosystèmes du Gabon. Des techniques complémentaires de surveillances entomologiques ont été utilisées, à savoir les pièges jaunes et les observations visuelles, en zones rurales et urbaines. L’étude révèle l’existence une typologie culturale constituée de jardins de case à dominance fruitière, et des jardins de cultures mixtes. Dans les deux systèmes culturaux, D. edulis est l’arbre fruitier majeur. Les abondances et la diversité entomologique ont été déterminées, et les ravageurs et insectes utiles les plus importants ont été identifiés suivant les associations culturales. L’exploitation des diagrammes de relations trophiques (food webs) a permis de caractériser les liens entre les espèces entomologiques et le type de cultures. Les abondances d’insectes sont plus élevées en milieu rural où D. edulis a une densité plus forte qu’en milieu urbain. La diversité d’insectes est similaire entre les deux milieux. L’intérêt et les caractéristiques phénologiques des ravageurs majeurs ont été décrits, et des mesures de lutte biologique ont été préconisées pour leur contrôle. Les ravageurs prédominants de l’agroécosystème rural sont Oligotrophus sp (Diptera: Cecidomyiidae), Pseudophacopteron serrifer Malenovsky (Phacopteronidae) et Selenothrips rubrocinctus Giard (Thysanopera: Thripidae), tandis que Pseudonoorda edulis Maes & Poligui (Lepidoptera: Crambidae), Bactrocera invadens Drew Tsuruta & White (Diptera: Tephritidae) et Physophoropterella bendroiti Poppius (Hemiptera: Miridae) sévissent prépondéremment dans l’agroécosystème urbain. Apis mellifera andansoni Latreille (Apidae) est la principale espèce pollinisatrice, en milieu urbain. Pseudonoorda edulis a été le ravageur le plus dommageable des fruits du safoutier, et des informations de base sur sa prévalence, sa biologie et ses caractéristiques morphométriques ont été fournies dans ce travail. Ces résultats apportent une meilleure connaissance des ravageurs et pollinisateurs de D. edulis au Gabon. Des études ultérieures devraient être conduites sur un environnement plus large de la culture, mais surtout cibler la recherche des mesures de contrôle biologique de P. edulis.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.