Affordable Access

Publisher Website

Inédits : L’étranglé et autres fragments

Authors
Journal
Voix et Images
0318-9201
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
22
Issue
3
Identifiers
DOI: 10.7202/201318ar
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Inédits: l’étranglé et autres fragments Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Gilbert Langevin Voix et Images, vol. 22, n° 3, (66) 1997, p. 437-442. Pour citer ce document, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/201318ar DOI: 10.7202/201318ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 15 February 2014 02:26 « Inédits : l’étranglé et autres fragments » Inédits L'étranglé et autres fragments1 Gilbert Langevin L'ÉTRANGLÉ Chapitre I Un hiver de chien, comme disaient les vieux. Tempête sur tempête, ça ne déblanchissait pas. Non, c'était l'automne, un bel automne comme on dit à Pékin ou ailleurs et moi qui aime tellement l'automne, je m'ennuyais jusqu'au plus creux. J'avais l'angoisse au corps, l'esprit flottant dans une espèce de soupe grasse. La dépression me guettait, je le savais pour l'avoir traversée plus d'une fois. Écris banal, ça fait original. Pourquoi cette his- toire plate? Les reines, les rois du pétrole ou du rock n'roll, ça serait bien plus drôle. Laisse faire le style, les envolées lyriques, écris à plat ventre. L'important, c'est de sécuriser. Ne t'inquiète pas, il y a une clientèle pour ça. Quand on pense que je déteste le banal, alors qu'est-ce que je suis en train de faire? Gêne-toi pas, écris, pisse de la copie comme

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.