Affordable Access

L’Histoire — une fiction : Sur le chemin Craig de Madeleine Ferron. Madeleine Ferron, Sur le chemin Craig, Stanké, 1983, 192 p.

Authors
Publisher
Éditions Jumonville
Publication Date
Disciplines
  • Literature
  • Political Science

Abstract

L’Histoire — une fiction : Sur le chemin Craig de Madeleine Ferron / Madeleine Ferron, Sur le chemin Craig, Stanké, 1983, 192 p. Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Compte rendu par Louise Milot Lettres québécoises : la revue de l'actualité littéraire, n° 31, 1983, p. 21-23. Pour citer ce compte rendu, utiliser l'adresse suivante : http://id.erudit.org/iderudit/39959ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 16 February 2014 09:28 « L’Histoire — une fiction : Sur le chemin Craig de Madeleine Ferron » Ouvrage recensé : Madeleine Ferron, Sur le chemin Craig, Stanké, 1983, 192 p. Le Roman II par Louise Milot L'Histoire: une fiction SUR LE CHEMIN CRAIG* de Madeleine Ferron Les Beaucerons, ces insoumis, écrit par Madeleine Ferron avec la collabora- tion de Robert Cliche (HMH, 1974), portait clairement en sous-titre: «Petite histoire de la Beauce, 1735-1867». Déjà avant cela, Quand le peuple fait la loi (HMH, 1972) avait tenté de cerner l'exercice dans la même région d'un cer- tain droit populaire. Mais la plus grande partie de l'oeuvre de Madeleine Ferron — pensons aux trois recueils de contes/ nouvelles' et aux deux romans2 — relève d'une écriture à proprement parler «fic- tive», «inventée», encore qu'elle ne ca- che nullement ses origines: la plupart du temps,

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.