Affordable Access

La culture et la personnalite : la personnalite de base comme un concept sociologique

Authors
Publisher
三田哲學會
Publication Date
Disciplines
  • Psychology
  • Social Sciences

Abstract

Certains anthropologues americains utilisent, depuis quelques amiees, des concepts autres que ceux de schemas de conduite (patterns) ou de fonction (role, status) pour analyser les relations qui existent entre la culture et la personnalite des individus, autrement dit, pour observer le rapport culture-attitudes. L'un de ces concepts est, par exemple, celui de personnalite de base, qui a ete cree par Kardiner. L'anthropologue Linton et le psychanalyste Kardiner ont, des 1937, etudie en commun le probleme pose par les rapports entre la personnalite et son milieu culturel. Le concept de personnalite debase apparait en 1939 dans un ouvrage de Kardiner, "The Individual and His Society". Ce concept est repris, et precise encore par Kardiner en 1945 dans "The Psychological Frontiers of Society" collabore par Linton et Cora du Bois. L'ensemble des theories de Kardiner est sommairement resume par son auteur lui-meme dans un chapitre de "The Science of Man in The World Crisis" edite par Lintoo, L'objectif de Kardiner n'est pas seulement d'eclairer les liaisons qui existent entre la configuration de la societe et celle de la personnalite. II se propose, comme la plupart des anthropologues, sociologues et psychologues sociaux americains con-temporains, de fournir un terrain de rencontre ou les differentes sciences sociales pourraient s'integrer les unes aux autres en une grande science de l'homme. C'est en effet autour de ce concept que vont collaborer les sciences humaines. Et alors, la personnalite de base que designe-t-elle ? Une configtration psycholpgique particuliere propre aux membres d'une societe donnee, et qui se manifeste par un certain style de vie sur lequel les individus brodent leurs variantes singulieres: l'ensemble des traits qui composent cette configuration (par exemple, une certaine agressivite jointe a certaines croyances, a une certaine defiance a l'egard d'autrui, et a une certaine faiblesse du "super-ego") merite d'etre appele personnalite de base, non parce qu'il constitue exactement une personnalite, mais parce qu'il constitue la base de la person-nallte pour les membres du groupe, sur laquelle les traits de caractere se developpent, Elle varie avec les groiipes. Elle n'est pas seulement la base de la personnalite des individus, mais encore le fondement de la signification et de la function des institutions, en tant que celles-ci, comme dit Durkheim, sont des manieres d'agir, de sentir et de penser. Mais la personnalite de base n'est pas seulement le produit d'une abstraction psychologique, elle est aussi un moyen de comprendre la culture dans sa totalite. Comprendre une culture comme un tout, ce n'est pas simplement accumuler des informations sur les institutions; les faits, comme dit Sartre, ne constituent pas l'essence par leur simple accumulation. Bien au cpntraire, le sens eat toujours le sens d'une unite: comprendre une culture, c'est comprendre l'unite de ses traits ou de ges institutions: la comprendre comme un tout. Or ce qui unit la culture et la personnalite se trouve, semble-t-il, dans le concept de la personnalite de base. Car entre eelle-ci et la culture il y a une relation etroite; la personnalite de base est a la fois le sens de l'individu et de la culture, C'est ce qu'ex-prime le schema ci-joint.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.