Affordable Access

Publisher Website

Équilibre glycémique et morbimortalité cardiovasculaire : apport des études 2008

Authors
Journal
Annales d Endocrinologie
0003-4266
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
70
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.1016/j.ando.2008.12.009
Keywords
  • Diabetes
  • Glycemic Control
  • Microvascular Complications
  • Macrovascular Complications
  • Trials
  • Diabète
  • Équilibre Glycémique
  • Complications Microvasculaires
  • Complications Macrovasculaires
  • Études
Disciplines
  • Education
  • Medicine

Abstract

Résumé L’année 2008 a été riche d’enseignements et fournie en rebondissements en diabétologie. Les études antérieures, l’ United Kingdom Prospective Diabetes Study (UKPDS) chez les diabétiques de type 2 et le Diabetes Control and Complications Trial (DCCT) chez les diabétiques de type 1, ont montré qu’un traitement intensif à court terme réduisaient les complications microvasculaires et à long terme diminuaient les complications micro- et macrovasculaires du diabète. Les conclusions brutes d’Action to Control Cardiovascular Risk in Diabetes Study Group (ACCORD) relèvent une surmortalité chez les diabétiques de type 2, intensivement traités, tandis que l’étude Action in Diabetes and Vascular Disease, Perindopril and Indapamide Controlled Evaluation (ADVANCE) objective une réduction des complications microvasculaires et que Veterans Affairs Diabetes Trial (VADT) montre l’absence d’effet significatif du traitement intensif. L’analyse réfléchie des études parues en 2008 (ACCORD, STENO deux à cinq ans, ADVANCE, VADT, UKPDS à dix ans, Epidemiology of Diabetes Interventions and Complications [EDIC]) est particulièrement informative et permet de souligner l’existence d’une mémoire glycémique, l’absence de mémoire tensionnelle, la nécessité de contrôler l’ensemble des facteurs de risque cardiovasculaires et de traiter précocement le diabète en évitant les hypoglycémies. L’objectif glycémique reposant sur l’HbA 1c doit tenir compte de l’âge, de l’ancienneté du diabète, des facteurs de risque cardiovasculaire et de l’équilibre glycémique antérieur. En définitive, le traitement intensif du diabète de type 2 nécessite d’être précoce, pas trop rapide, doit éviter les hypoglycémies et s’associer à un contrôle rigoureux des autres facteurs de risque cardiovasculaires.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.