Affordable Access

Publisher Website

Relations de la cour pontificale d'Urbain IV (1261-1264) avec le diocèse de Coutances

Authors
Journal
Mélanges de l Ecole française de Rome Moyen-Age Temps modernes
0223-5110
Publisher
PERSEE Program
Publication Date
Volume
90
Issue
2
Identifiers
DOI: 10.3406/mefr.1978.2462
Disciplines
  • Biology
  • Political Science

Abstract

Bernard Jacqueline, ~~Relations de la cour pontificale d'Urbain IV (1261-1264) avec le diocèse de Contances~~, p. 643-656. Dès le IVe siècle, les églises de la IIe Lyonnaise avaient été en relation avec l'Italie et, au XIe siècle, les relations s'intensifièrent entre l'Italie et la Basse-Normandie, lorsque les Guiscard, venus de la région de Coutances, s'établirent dans le sud de la péninsule et alors que des moines italiens régissaient des abbayes en Normandie. Ces rapports se maintinrent lorsque les Angevins arrivèrent à Naples, alors qu'à la même époque des banquiers toscans et lombards ouvraient leurs comptoirs dans le Cotentin. A la Cour pontificale d'Urbain IV (1261-1264), les clercs coutançais sont nombreux et tiennent des postes importants : le Cardinal Grosparmi est originaire de la région d'où sont partis les Guiscard; deux clercs coutançais, Jean Hellequin, puis maître Rémy, sont médecins du pape; son biographe, Grégoire de Naples, qui a passé sa jeunesse dans le Bessin, fut archidiacre de Coutances avant de mourir évêque de Bayeux; des clercs coutançais, Jean Burnel Firmin de Fervaches, Jean Ardouin, se présentent à la cour d'Orvieto pour postuler des bénéfices, cependant que des curés du diocèse de Coutances viennent solliciter la canonisation du bienheureux Thomas Hélye de Biville. Il est malaisé de savoir le rôle de Pierre da Collemezzo, archevêque de Rouen, ou de son successeur Eudes Rigaud ainsi que du Cardinal Grosparmi, dans cet afflux de coutançais à la cour pontificale, mais il permet de comprendre qu'un avocat coutançais, Pierre Dubois, aît été, au temps de Philippe le Bel, en mesure de formuler des jugements sur le gouvernement central de l'Église.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.