Affordable Access

Publisher Website

L’Église de Sherbrooke et les Trappistes (1880-1948)

Authors
Journal
Sessions d étude - Société canadienne d histoire de l Église catholique
0318-6172
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
41
Identifiers
DOI: 10.7202/1007239ar
Disciplines
  • Political Science

Abstract

L’Église de Sherbrooke et les Trappistes (1880-1948) Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Jean-Guy Lavallée Sessions d’étude - Société canadienne d'histoire de l'Église catholique, vol. 41, 1974, p. 9-24. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/1007239ar DOI: 10.7202/1007239ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 15 February 2014 05:52 « L’Église de Sherbrooke et les Trappistes (1880-1948) » L'Église de Sherbrooke et les Trappistes (1880-1948) ' L'histoire locale et régionale, que le monde savant qualifie de « petite histoire », rejoint la « grande histoire », celle des pays et des institutions. Il n'y a, en fait, ni petite ni grande histoire; il n'y a que l'histoire tout court. C'est ainsi que les études d'histoire locale ou régionale — les monographies, si l'on veut — permettent souvent d'éclairer, de nuancer, d'appuyer, voire de corriger les grandes synthèses. L'histoire des relations entre l'Église de Sherbrooke et l'ordre des Cisterciens ou Trappistes ne s'étudie pas sans que soient touchées les grandes crises d'anticléricalisme et de laïcisme en France au XIXe et au XXe siècle, l'histoire interne de l'Ordre et certains problèmes beaucoup plus vastes de l'histoire canadienne : l'émigra- tion d

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.