Affordable Access

Publisher Website

Les germes responsables des MST

Authors
Journal
Médecine et Maladies Infectieuses
0399-077X
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
24
Issue
4
Identifiers
DOI: 10.1016/s0399-077x(05)80431-7
Keywords
  • Mst
  • Gonocoque
  • Chlamydia
  • Herpès Virus
  • Papillomavirus
  • Std
  • Gonococcus
  • Herpes Virus
Disciplines
  • Geography

Abstract

Resume Le gonocoque est en décroissance actuelle. Le sexe ratio M/F est de 1.5/1. Il existe cependant de grandes variations géographiques. Le risque de transmission est de 25 %, pour un rapport contaminant. Chlamydia trachomatis est la bactérie la plus fréquemment incriminée en Europe et en Amérique du Nord (40 % des uréthrites non gonococciques, 4 millions d'américains infectés annuellement). L'infection tréponémique semble contrôlée dans les pays développés, excepté en cas de Sida. Haemophilus ducreyi est sporadique dans les pays développés. L'infection à Herpès virus type II est la MST actuellement la plus active. Le cytomegalovirus est surtout un problème chez la femme enceinte. Les infections à papillomavirus humains sont extrêment fréquents, mais le plus souvent inapparentés. L'isolement des agents responsables est entièrement dépendant de la qualité du prélèvement local.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.