Affordable Access

Majnûn, le « fou d’amour », dans le désert : Fozûli Baghdâdi, Leylà ve Mejnûn (Layla et Majnûn)

Publication Date
Keywords
  • Islam
  • Arts Et Architecture

Abstract

Fin lettré, le poète Fozûli Baghdâdi (1495-1556) maîtrisait aussi bien le persan que le turc. S’inspirant d’une légende arabe, cette œuvre en vers turcs à l’imitation de Nezâmi conte, en plus de 3 000 distiques, le récit d’une passion malheureuse qui aboutit à la mort de Majnûn, « le fou d’amour », et de sa bien-aimée. Sans doute réalisé à Chirâz, ce petit manuscrit de luxe orné d’une très belle reliure laquée possède quinze fines miniatures aux couleurs chatoyantes, dont les marges, sur fond de papier saumon, sont décorées de fleurs et d’animaux dorés. Celle-ci montre Majnûn, réfugié dans le désert, vivant en paix au milieu des bêtes sauvages. Tranchant avec sa silhouette décharnée, un homme vêtu de bleu et de rouge s’avance vers lui. À leurs pieds coule un ruisseau qui semble prendre sa source au pied d’un arbuste aux branches desséchées ; celui-ci contraste avec l’arbre vert qui traverse les bandeaux d’écriture et s’élève jusque dans la marge : ils sont symboles de vie et de mort.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.