Affordable Access

Oedipe, rue de la Caserne : Un an de sursis pour Timi de Jacques Fillion

Authors
Publisher
Éditions Jumonville
Publication Date
Disciplines
  • Education
  • Literature
  • Political Science

Abstract

Oedipe, rue de la Caserne : Un an de sursis pour Timi de Jacques Fillion Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Compte rendu Yolande Grisé Lettres québécoises : la revue de l'actualité littéraire, n° 36, 1984-1985, p. 80. Pour citer ce compte rendu, utiliser l'adresse suivante : http://id.erudit.org/iderudit/39868ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 16 February 2014 09:24 « Oedipe, rue de la Caserne : Un an de sursis pour Timi de Jacques Fillion » LES CAHIERS DES DIX ver que Groulx n'était pas raciste? Nous ne pen- sons pas que Groulx fût raciste, mais L'Appel de la race l'est certainement. Le plus long article — et combien minutieuse- ment poursuivi — Pierre Savard le consacre à «L'Implantation du scoutisme au Canada fran- çais». Problème intéressant. En effet, «comment un mouvement né dans la Grande-Bretagne impé- rialiste, et lancé en sus par un général protestant, peut-il séduire des responsables de l'éducation au Canada français entre 1920 et 1940 en un temps où le confessionnalisme et le nationalisme imprègnent plus que jamais les idéologies et les pratiques?» (p. 208). Lancé en 1908 par Robert Baden-Powell (+ 1941), le scoutisme se répand comme une traî- née de poudre dans les îles Britanniques, les Do- minions et dans des pays comme la France, la Be

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.