Affordable Access

Publisher Website

Intracellular polysaccharide production by human oral strains ofLactobacillus casei

Authors
Journal
Archives of Oral Biology
0003-9969
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
16
Issue
3
Identifiers
DOI: 10.1016/0003-9969(71)90024-0

Abstract

Résumé La synthèse des polysaccharides iodophiles (IPS) par des cellules en repos et en croissance de quatre souches de ‘ Lactobacillus casei’ isolées de la crevasse gingivale humaine a été investiguée. Les polysaccharides ont été prouvées d'être des polymères de la glucose, unis par des liens glucosidiques alpha 1,4 et fixées à l'interieur de cellules, quoique la tendance marquée de cellules à phase stationnaire tardive à l'autolyse résulta dans la découverte des polysaccharides dans les filtrats des cultures. Le spectre d'absorption du complexe iode-polysaccharide, la susceptibilité des polysaccharides à lamylase alpha et les dates d'immunodiffusion indiquent que ce polysaccharide est identique au polysaccharide de type glycogène-amylopectine intracellulaire, synthétisé par quelques streptocoques oraux cariogéniques. Des quantités maximales de polysaccharides ont été synthétisés en croissant des cellules de plusieurs substrate de hydrate de carbone incluant le glucose, le maltose, le lactose et le fructose en milieux de culture, ayant une grande proportion de hydrate de carbone/nitrogène. Des cellules en repos étaient capables d'assimiler jusqu'à 15 pour cent de glucose exogène (0,45 μmoles/mg cellule N/h) comme polysaccharide intracellulaire, duquel 85–90 pour cent pourrait être dégradé rapidement sous des conditions endogènes, pour la production d'acide lactique. Néanmoins les courbes de survivance indiquent une perte précipitée de viabilité des cellules riches en IPS, sous des conditions de limitation des substances nourrissantes, tandis que des cellules mutantes négatives IPS dans des conditions similaires survivent plus longtemps. Il est suggéré que le métabolisme endogène de ce polysaccharide est associé avec des changements structuraux dans la paroi de la cellule, résultant dans une proportion accrue d'autolyse.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.