Affordable Access

Fragments d’un carnet de voyage à Beyrouth : SVP mettre en scène

Authors
Publisher
Cahiers de théâtre Jeu inc.
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Fragments d’un carnet de voyage à Beyrouth : SVP mettre en scène Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Sylvain Schryburt Jeu : revue de théâtre, n° 112, (3) 2004, p. 120-122. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/25342ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 15 February 2014 06:47 « Fragments d’un carnet de voyage à Beyrouth : SVP mettre en scène » SYLVAIN SCHRYBURT SVP mettre en scène Fragments d'un carnet de voyage à Beyrouth Sur les murs flottent les drapeaux noirs du Hezbollah marqués de la profession de foi : Il n'y a de Dieu que Dieu. Juste en face, et à perte de vue, des panneaux tous frappés d'une pub de nana trop maigre, en noir et en blanc, string et soutif 93 b, et qui murmure le long des faubourgs embouteillés d'églises et de mosquées d'Orient : Calvin Klein, Calvin Klein. Et les murs répètent et lui crient au visage : Allah, Allah, Allah. Mohamed Kacimi, Beyrouth-Illuminations B eyrouth-Illuminations a été publié chez Lansman en 2 0 0 1 , dans le deuxième vo-lume d'un collectif intitulé Liban, écrits nomades, fruit d'une résidence d'écriture au Liban à laquelle participaient neuf auteurs francophones, dont Carole Fréchette (le Collier d'Hélène). Thème imposé: une pièce évoquant Beyr

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.