Affordable Access

Les placements en valeurs mobilières des agents économiques au troisième trimestre 2004.

Authors
Disciplines
  • Economics

Abstract

Les placements en valeurs mobilières des agents économiques au troisième trimestre 2004 - Bulletin de la Banque de France n° 134 - février 2005 BULLETIN DE LA BANQUE DE FRANCE – N° 134 – FÉVRIER 2005 1 Ét ud es Les résultats de l’enquête-titres du troisième trimestre 2004 évaluent à 0,6 % la progression du montant des portefeuilles de valeurs mobilières par rapport à juin 2004. Les effets de valorisation, fortement positifs pour les titres obligataires du fait de la baisse des rendements observée sur la période, y ont très largement contribué et ont représenté, au total, plus de 9,9 milliards d’euros. Les titres étrangers ont fait l’objet de flux d’achats nets substantiels alors que les titres français ont enregistré des cessions nettes. Au total, les flux d’achats nets de valeurs mobilières ont atteint un montant de 17,3 milliards d’euros. La part des portefeuilles consacrée à la détention directe d’actions atteignait 31,2 % de l’ensemble à fin septembre 2004. Les non-résidents et les sociétés non financières ont procédé à des acquisitions nettes d’actions, les ménages, les administrations publiques (cession par l’État de 9,6 % du capital de France Télécom) et les investisseurs institutionnels à des cessions nettes. Les portefeuilles obligataires, soit 45,3 % du total des avoirs en valeurs mobilières à fin septembre 2004, ont été marqués par un net renforcement en titres étrangers, à hauteur de 20,9 milliards d’euros. Les achats nets des résidents (+ 11,2 milliards d’euros) ont été très majoritairement le fait des investisseurs institutionnels (+ 11,4 milliards d’euros). Pour leur part, les non-résidents ont investi en obligations à hauteur de 7,1 milliards d’euros (1,7 milliard d’euros en obligations françaises et 5,4 milliards d’euros en obligations étrangères). Les placements en titres d’OPCVM représentaient 23,6 % du total des portefeuilles à fin septembre, sans grand changement d’une fin de trimestre à l’autre. Les titres d’OPCVM monétaires ont donné lieu à de très importa

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.