Affordable Access

Publisher Website

Folates en période péri-conceptionnelle et prévention du risque de fente orofaciale : rôle des apports alimentaires en France

Authors
Journal
Revue d Épidémiologie et de Santé Publique
0398-7620
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
53
Issue
4
Identifiers
DOI: 10.1016/s0398-7620(05)84617-6
Keywords
  • Malformation Congénitale
  • Fente Labiale
  • Fente Palatine
  • Folates
  • Alimentation
  • Supplément Vitaminique
  • Grossesse
  • Prévention
  • Enrichissement Alimentaire
  • Congenital Anomalies
  • Cleft Lip
  • Cleft Palate
  • Vitamin Supplements
  • Diet
  • Pregnancy
  • Prevention
  • Fortification
Disciplines
  • Geography
  • Medicine
  • Social Sciences

Abstract

Position du problème Les fentes orofaciales représentent une des malformations congénitales les plus fréquentes à la naissance, touchant environ une naissance sur 700 en Europe. L’implication de facteurs environnementaux dans leur étiologie a été démontrée. Le rôle de l’acide folique, ou folates, dans la prévention des fentes orofaciales reste encore débattu, malgré la démonstration de son efficacité dans la prévention des anomalies de fermeture du tube neural. Méthodes Une étude cas-témoins a été mise en place dans sept hôpitaux de 4 régions françaises. Les cas (N = 240) étaient des enfants présentant une fente orofaciale non syndromique et bénéficiant d’une chirurgie réparatrice initiale dans l’un des 7 services participants en 1998 et 1999. Les témoins (N = 236) appariés sur le sexe, l’origine géographique et l’âge ont été choisis parmi les enfants hospitalisés en pédiatrie dans le même hôpital. Les apports alimentaires habituels en folates ont été estimés grâce à un questionnaire de fréquence alimentaire destiné à la mère, à l’hôpital. Au cours du même entretien, les caractéristiques socio-démographiques, antécédents médicaux et obstétricaux, consommation de tabac, d’alcool et prise de suppléments vitaminiques ont été renseignés. Les odds-ratios associés à chaque quintile de consommation de folates ont été calculés à l’aide d’une régression logistique en ajustant sur les facteurs de confusion connus. Résultats Nous avons mis en évidence une relation dose-réponse significative entre le risque de fente orofaciale et une diminution de l’apport alimentaire moyen en folates, relation plus marquée pour les fentes palatines sans fente labiale associée. Très peu de femmes (< 1 %) ont rapporté avoir pris des suppléments vitaminiques contenant de l’acide folique en période pré-conceptionnelle. Conclusion Notre étude renforce la vraisemblance d’un rôle des folates dans la prévention des fentes orales. Les apports moyens quotidiens estimés ici (270 mg/j) sont inférieurs aux apports nutritionnels conseillés pour la prévention des anomalies du tube neural (400 mg/j). Ces apports insuffisants n’étant pas complétés actuellement par des suppléments vitaminiques malgré les recommandations, le programme d’enrichissement des farines proposé par l’AFSSA en 2003 présente une alternative intéressante pour améliorer le statut en folates des femmes françaises.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.