Affordable Access

Publisher Website

Police inc., une entreprise à responsabilité non limitée ? Sécurité, gouvernance civile et bien public

Authors
Journal
Criminologie
0316-0041
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
38
Issue
2
Identifiers
DOI: 10.7202/012666ar
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Cet article soulève les questions suivantes : peut-on parler d’une activité policière excessive dans nos sociétés contemporaines ou, plus précisément, d’une police qui aille à l’encontre de la jouissance/production de liberté et de sécurité ? C’est dans le contexte de deux tendances intimement liées, discernables dans les relations entre l’activité de police (le policing), la sécurité et la gouvernance civile, que ces questions sont explorées. Ces deux tendances sont les suivantes : en premier lieu, l’intrication croissante des institutions de police (et du discours sécuritaire) avec un plus grand nombre d’organismes gouvernementaux et leurs programmes d’intervention ; en second lieu, l’avènement de réseaux au maillage plus ou moins lâche constitués d’organisations institutionnelles, commerciales ou bénévoles engagées dans la gouvernance de la sécurité. Je m’efforce de montrer que l’État se doit de tenir encore et toujours un rôle de premier plan dans la gouvernance (provision/réglementation) du champ de la sécurité, surtout parce qu’il est le plus à même de véhiculer une activité de police équitable et démocratique, seule susceptible de cultiver et protéger les libertés tant positives que négatives de tous les citoyens.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.