Affordable Access

Publisher Website

« La littérature africaine n’existe pas », ou l’effacement des traces identitaires dans les littératures africaines subsahariennes de langue française

Authors
Journal
Études littéraires africaines
0769-4563
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Issue
32
Identifiers
DOI: 10.7202/1018650ar
Disciplines
  • Design
  • Geography
  • Literature
  • Political Science

Abstract

"La littérature africaine n’existe pas", ou l’effacement des traces identitaires dans les littératures africaines subsahariennes de langue française Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Thorsten Schüller Études littéraires africaines, n° 32, 2011, p. 135-146. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/1018650ar DOI: 10.7202/1018650ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 20 March 2014 03:28 « "La littérature africaine n’existe pas", ou l’effacement des traces identitaires dans les littératures africaines subsahariennes de langue française » Varia « LA LITTÉRATURE AFRICAINE N’EXISTE PAS », OU L’EFFACEMENT DES TRACES IDENTITAIRES DANS LES LITTÉRATURES AFRICAINES SUBSAHARIENNES DE LANGUE FRANÇAISE La question de l’identité est depuis les débuts des littératures afri- caines une question d’une importance immense, soit quant au con- tenu, soit quant à la forme et donc à l’esthétique des textes. Quant au contenu, les auteurs mettent en scène les déchirements identitaires ou les caractères complexes des protagonistes qui se trouvent souvent dans un état qu’on pourrait qualifier de « not quite » (Homi Bhabha) 1 ou d’« entre-deux » : entre les sphères géographiques (l’expérience de l’exil ou de la diaspo

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.