Affordable Access

Publisher Website

La marionnette ou l’enfance de l’art

Authors
Publisher
Les Presses de l'Université de Montréal
Publication Date
Volume
15
Identifiers
DOI: 10.7202/036681ar
Disciplines
  • Political Science

Abstract

La marionnette ou l’enfance de l’art Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Gilbert David Études françaises, vol. 15, n° 1-2, 1979, p. 79-85. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/036681ar DOI: 10.7202/036681ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 14 February 2014 11:37 « La marionnette ou l’enfance de l’art » la marionnette ou l'enfance de l'art au Théâtre sans fil GILBERT DAVID Toute vraie effigie a son ombre qui la double ; et l'art tombe à partir du mo- ment où le sculpteur qui modèle croit libérer une sorte d'ombre dont l'exis- tence déchirera son repos. Le Théâtre et son double, ANTONIN ARTAUD ANIMISME Enfant, garçon ou fille, nous commençons par explorer le réel avec ce qui nous tombe sous la main. Primitives ma- rionnettes de nos imaginaires, nos mains elles-mêmes convo- quent les premières ombres dans la caverne. Ces premieux jeux sur lesquels les adultes se penchent avec attendrissement, fon- dent pourtant notre rapport au monde ; tout est alors possible : un bout de bois ou de laine devient immédiatement cette chenille ou cette fusée de l'esprit. Les choses se déplacent à volonté, se font et se défont, sans une quelconque sanction logique, avec/malgré leur support dérisoire. Notre sympathie

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.