Affordable Access

Publisher Website

Excess deaths during the August 2003 heat wave in Paris, France

Authors
Journal
Revue d Épidémiologie et de Santé Publique
0398-7620
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
54
Issue
2
Identifiers
DOI: 10.1016/s0398-7620(06)76706-2
Keywords
  • Excess Deaths
  • Paris
  • Heat Wave
  • Standardized Mortality Ratio
  • Mortality Ratio
  • Décès En Excès
  • Canicule
  • Smr
  • Ratio De Mortalité
Disciplines
  • Geography
  • Social Sciences

Abstract

Position du problème Durant la canicule du mois d’août 2003 en France, on a enregistré environ 15 000 décès en excès. La ville de Paris a été très affectée, avec une augmentation des décès de 141%. Cette étude a deux objectifs: identifier les facteurs individuels associés à la surmortalité en période caniculaire dans un environnement urbain et décrire la répartition spatiale des décès à Paris. Méthodes La population d’étude comprenait toutes les personnes décédées à domicile à Paris entre le 1 er et le 20 août 2003 (N = 961). Les facteurs associés au risque de décès en excès ont été analysé en comparant les caractéristiques socio-démographiques de la population d’étude avec celles des personnes décédées à domicile durant la même période pendant des années de référence (2000, 2001, 2002) (N = 530). Les différences spatiales ont été analysées en calculant la distribution des taux comparatifs de mortalité en août 2003 au sein de la capitale. Le ratio de mortalité a été utilisé pour mettre en évidence les variations temporelles de la mortalité entre la période de canicule et les années de référence. Résultats Les principaux facteurs de risque de décès en excès étaient: l’âge supérieur à 75 ans (OR ajusté = 1,44 (1,10-1,90), le sexe féminin (OR ajusté = 1,43 (1,11-1,83)), ne pas être marié (OR ajusté = 1,63 (1,23-2,15)), en particulier pour les hommes. La nationalité étrangère semblait être un facteur protecteur pour les femmes. L’analyse comparative des taux de mortalité par arrondissement a fait apparaître un gradient croissant de mortalité du nord-ouest au sud-est. Le ratio de mortalité était de 5,44 (5,10-5,79), avec des taux de surmortalité élevés dans le sud de la ville (12 e, 13 e, 14 e et 15 e arrondissements). Conclusion La canicule d’août 2003 a été associée, à Paris, à une augmentation exceptionnelle de la mortalité et à des changements des caractéristiques des personnes décédées et de la distribution spatiale de la mortalité. La compréhension de ce phénomène se fonde probablement sur l’analyse d’un double niveau de risque: les niveaux individuel et contextuel.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.

Statistics

Seen <100 times
0 Comments

More articles like this

Excess deaths during the August 2003 heat wave in...

on Revue d Épidémiologie et de Sa... April 2006

Excess rate of in-hospital death in Lyons, France,...

on New England Journal of Medicin... Nov 20, 2003

Excess mortality related to the August 2003 heat w...

on International archives of occu... October 2006

The Impact of Heat Islands on Mortality in Paris d...

on Environmental Health Perspecti... Jan 09, 2011
More articles like this..