Affordable Access

L`Ecriture de la différence sexuelle

Authors
Publisher
프랑스어문교육학회
Publication Date
Keywords
  • 성의 차이
  • Différence Sexuelle
  • 글쓰기
  • L`Ecriture
Disciplines
  • Biology
  • Literature
  • Philosophy

Abstract

Le travail et le questionnement autour de la différence sexuelle sont à l'oeuvre depuis plusieurs années dans les cours et les séminaires des Etudes féminines. La problématique de la différence sexuelle comprend une introduction aux théories de la différence sexuelle (littéraires, analytiques, philosophiques : H.Cixous, J.Derrida, S.Freud, L.Irigaray, M.Klein, J.Lacan), une introduction à la réflexion poétique et une initiation à la lecture de la différence sexuelle conçue en tant qu'inscription de la différence sexuelle. Cette recherche met un accent particulier sur ce dernier aspect avec l'analyse du texte de Colette. Il y a chez Colette l'écriture-femme où l'écriture est l'appropriation du rôle tenu par les hommes, comme nous le voyons dans le statut de la narratrice du Pur et l'impur. Non plus comme confesseur, mais comme confidente, Colette fait avouer à l'homme sa sexualité multiple. Le "je" dans les écrits plus ou moins autobiographiques de Colette affirme son désir et son autorité, comme nous le constatons dans Le Pur et l'impur. S'appropriant l'homme par et dans son écriture, et transformant très subtilement l'autre en soi, le "je" Colette, tel qu'il se construit dans ses textes, participe à la fois du masculin et du féminin. Ainsi le statut de l'auteur (neutre, bisexué) est problématisé chez Colette. Et à travers l'amour unisexuel, Colette n'affiche pas une catégorie d'hommes ou de femmes, ni ne montre une peinture de moeurs. Elle se voue à la description des paradoxes de l'existence dans le monde, telle que la sexualité multiforme. Dans ce sens l'homosexualité est une vue sur la vie. Le discours lui-même se ramifie, se multiplie comme écart sexuel dans le texte de Colette. Par ou dans l'écriture Colette montre que la sexualité n'est pas une chose identique à elle-même, dure, insécable, mais une possibilité, une latence jamais réalisée. Et à travers l'écriture de la différence sexuelle elle montre la réversibilité entre le féminin et le masculin et entre le visible et l'invisible. L'enjeu de l'écriture (ou de l'art), comme nous le voyons chez Colette, se constitue d'une double exigence : la préccupation d'une éthique inspiratrice de l'oeuvre et l'attention au corps dont les jouissances portent l'écriture.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.

Statistics

Seen <100 times
0 Comments

More articles like this

Une théologie de la différence sexuelle

on Laval théologique et philosoph... Jan 01, 2010

Sur l'éthique de la différence sexuelle

on Les Cahiers du GRIF Jan 01, 1985

Différences dans la différence : socialisation de...

on Revue française de science pol... Jan 01, 1984
More articles like this..